Booster votre mémoire

Lecture du moment: Booster votre mémoire – Jean-Yves Ponce – ISBN: 978-2-9547496-8-6

« Pour apprendre efficacement des informations vous devez passer par 4 phases distinctes. Dans l’ordre: – La motivation – La compréhension – La mémorisation – L’ancrage
 » P.40
LA MOTIVATION:
« Une fois que vous êtes conscient de cette spirale vertueuse (la compétence qui amène la confiance), vous retrouvez votre appétit de connaissances. Il vous reste ensuite à prendre votre cours ou vos informations et à les réduire en des fractions à mémoriser tellement faciles que vous ne pouvez pas échouer.) » P.41
LA COMPREHENSION:
« Votre cerveau prend l’habitude de balayer de votre mémoire toute information qu’il trouve terriblement banale, ennuyeuse, ou toute information inutile. Quand vous ne comprenez pas ce que vous mémorisez, même si vous utilisez des techniques, vous finissez par oublier. » P.42
LA MEMORISATION:
« Vous n’utiliserez pas les mêmes outils selon ce que vous aurez à traiter, mais tous auront pour but de rendre vos informations plus vivantes, plus drôles, et parfois plus absurdes, bref plus mémorables ! » P.43
L’ANCRAGE:
« Les techniques de mémorisation rendent vos informations plus vivantes, tout en étant plus facile à ancrer dans votre mémoire. Il y a également un autre avantage décisif: même dans le cas où vous oubliez ce que vous avez appris avec les techniques, vous retrouverez vos informations très facilement. Ce phénomène est d’ailleurs plutôt appelé réactivation car vous n’avez pas réellement à réapprendre. » P.43
« Afin de bien mémoriser, vous devez donc être capable de vous mettre en mode concentration sur demande. » P.55
« VOTRE ETAT DE FATIGUE:
La fatigue mentale ou émotionnelle […] arrive lorsque vous êtes stressé, préoccupé […]
mais elle arrive également lorsque vous n’êtes pas dans l’instant présent et que vous usez de vos capacités de concentration sur un avenir ou un passé […] Le présent est le seul temps dans lequel vous pouvez vous concentrer car c’est le seul temps que vous contrôlez à 100%. […] La clé réside dans votre capacité à revenir dans l’instant présent rapidement lorsque votre attention s’égare. » P.56
« VOTRE ENVIRONNEMENT:
Le pire ennemi de la concentration est l’interruption. […] Votre premier objectif est de créer un lieu de travail propice à votre concentration. Ce qui veut dire que vous devez éradiquer le plus de sources d’interruptions et de bruits possibles. […] Il faut créer un véritable sanctuaire du travail. » P.57
« VOS HABITUDES:
[…] découpez au maximum vos séances de rappel, de révision, et d’apprentissage en sessions de 20 à 45 minutes suivant vos possibilités. […] ne jamais laisser une tâche en suspens lorsqu’elle est presque terminée. » P.59
« EBBINGHAUS ET LA COURBE DE L’OUBLI
[…] lien entre le temps qui passe et le taux d’informations oubliées naturellement. […] Cette courbe montre qu’il est normal que vous oubliiez beaucoup d’informations au fur et à mesure que le temps passe. Elle montre également que vous pouvez réactiver votre taux de rétention de l’information grâce à des rappels ciblés. » P.62
« LES REPETITIONS ESPACEES:
Rappel 1: une à deux heures après avoir tenté de mémoriser l’information
Rappel 2 (J+1): Le lendemain, généralement le matin, je tente un rappel et j’ajuste ma mémorisation pour rajouter des détails au cas où trop d’informations importantes aient disparues.
Rappel 3 (J+2): Le surlendemain de la mémorisation initiale.
Rappel 4 (J+4)
Rappel 5 (J+7):
Rappel 6 (J+15): A ce niveau, l’information est assez solide, tentative de rappel pour voir si tout est toujours bien ancré.
Rappel 7 (J+30): A partir de là, on peut espacer encore plus et passer encore moins de temps sur les rappels. » P.63
« Votre cerveau a une mémoire qui ressemble plus à celle d’un bibliothécaire que celle d’un ordinateur. […] Vous ne vous souvenez plus de cette actrice, mais vous savez qu’elle a joué également dans cet autre film et qu’elle fait la pub de ce parfum aussi. Ca y est, cela vous revient: elle a le même prénom que la fille de votre collègue. Vous avez pris un chemin détourné pour retrouver cette information, vous ne l’avez pas apprise par coeur. Vous n’avez pas fait non plus d’effort particulier, car votre cerveau le fait inconsciemment pour toutes les choses (ou les personnes) mémorables. » P.73
Les associations mentales
« un tas d’informations relié à une image, une sonorité, un souvenir personnel. La bonne nouvelle c’est que votre cerveau peut faire ces associations pour absolument tout ce qui existe, même le plus abstrait. […] Il vous faut rendre votre association mentale mémorable. Pour cela, vous devez la déformer, l’exagérer, voire la rendre absurde. » P.75
« Un point crucial: une image en mouvement est beaucoup plus mémorable qu’une image statique. » P.76
Les associations en chaîne
« […] Une liste de 20 mots […]Pour chaque mot, vous allez créer une association imagée. A la différence que vous allez relier chacune d’entre elles à la suivante et à la précédente de manière à créer une chaîne. »P.79 Exemple de liste de mots: statue de la liberté – dragon – samouraï – choucroute – tour Eiffel – tasse de thé – Poutine – ballon – gondole vénitienne – feuille d’érable.
Créez une histoire absurde en exagérant les situations imagées.
La technique du voyage:
« L’idée est d’associer les informations que vous voulez retenir à des lieux physiques ou des points de passage que vous connaissez déjà. Créer par exemple un voyage en 10 étapes qui forment une séquence logique pour vous. Vous pouvez traverser les murs ou les planchers mentalement. Tant que l’ordre de vos lieux est logique pour vous cela fonctionnera très bien.  » P.82-83
« LES 3 REGLES D’OR POUR QUE VOS VOYAGES FONCTIONNENT:

  • Il est important de créer des associations en mouvement dans les lieux que vous avez choisis. Des images immobiles ont tendance à être moins mémérables
  • Il est crucial que vos images interagissent avec l’environnement (le lieu). Cette interaction est comme une glu qui fixe ce que vous avez à retenir (l’élément) avec votre mémoire à long terme (vos lieux)
  • Prenez bien le temps de créer vos associations et n’oubliez pas d’utiliser vos 5 sens pour vous aider à créer des scènes plus fortes. Plus tard, lorsque vous maitriserez bien cette technique, vous irez naturellement beaucoup plus vite, mais avant cela, sachez qu’il est normal que vous y passiez un peu de temps. » P.87
IDEES DE VOYAGES POUR STOCKER VOS INFORMATIONS:
– Le trajet de votre domicile à votre lieu de travail
– Une galerie de centre commercial
– Votre lieu de travail
– Un lieu virtuel d’un jeu vidéo
– Des lignes de métro ou de transport en commun
– De votre chambre à coucher jusqu’à la boîte aux lettres
– N’importe quelle balade en forêt ou promenade du dimanche
– Un supermarché
– Les lieux des séries TV. Vous les voyez tellement souvent que vous en venez à les connaître parfaitement
A suivre…