Les pansements

Les HYDROGELS sont utilisés dans les phases de détersion et de granulation et sont composés à 80 % d’eau et nécessitent une fixation par un pansement secondaire peu absorbant. En effet, l’hydrogel est un pansement humidifiant avant d’être absorbant; il est donc destiné en première intention aux plaies sèches et nécrotiques.

  • Pour ramollir des nécroses en vue d’un débridement mécanique (scarification si nécrose sèche ++)
  • Pour favoriser l’autolyse des dépôts de fibrine
  • Pour favoriser la granulation dans les plaies peu exsudatives
  • Plaie fortement exsudative car très peu absorbant
  • Plaie avec hémorragie aigüe
  • Plaie surinfectée et malodorante -> Spécialement infection à Pseudomonas
  • Ne pas utiliser l’Hydrogel si une momification est recherchée (par exemple : orteil nécrosé)
  • Fistule

Utilisation des hydrogels: [PURILLON – SORBACT – HYDROCLEAN ACTIVE]

  • Nettoyer la plaie et son pourtour sous la douche ou à l’eau et savon doux
  • Nettoyage mécanique avec tampon imbibé de NaCl 0.9% et pincette
  • Sécher les pourtours de la plaie
  • Appliquer une couche de 5 mm d’épaisseur d’Hydrogel dans la plaie
  • Pansement secondaire selon le degré d’humidité, semiperméable (Opsite, Hydrocolloïde fin, Mousse polyuréthane Border) ou mousse non adhésive ou Jelonet et compresses
  • Fréquence: renouveler tous les 2 à 3 jours
Les ALGINATES

  • Peut absorber 20 x sont poids en liquide
  • Forme un gel qui garde le milieu de la plaie humide
  • En fibres souples, se laisse facilement draper dans les cavités
  • Les ions de calcium libérés au contact des exsudats, ont un effet hémostatique.
  • Au contact des sécrétions, les fibres d’alginate se gélifient. Les bactéries sont piégées, ce qui évite la contamination microbienne.
  • Le pansement alginate est utilisable sur les plaies infectées (dans ce cas il faut utiliser une compresse de gaze en pansement secondaire et non un pansement occlusif) et dispose d’un très fort pouvoir absorbant
  • Plaie infectée
  • Plaie modérément à fortement exsudative
  • Plaie profonde et sous minée
  • Plaie hémorragique
  • Plaie sèche et nécrotique
  • Brûlure du 3ème degré

Utilisation des ALGINATES: [KALTOSTAT – BIATAIN ALGINATE]

  • Nettoyer la plaie selon prescription,découper l’alginate à la taille de la plaie.
  • Doit être en contact étroit avec le fond de la plaie pour agir
  • Remplir les cavités avec la mèche sans tasser

Pansement secondaire, selon la quantité d’exsudat !!!

  • Plaie très exsudative: compresse Dakin ou Sorbion®
  • Plaie modérément exsudative: humidifier l’alginate avec un peu de NaCl 0.9% ou Hydrogel, couvrir de Biatain®, Tielle® ou Mepilex®
  • Plaie peu exsudative: humidifier l’alginate avec NaCl 0.9% ou Hydrogel puis Opsite® Hydrocolloïde ou Mepilex Border Lite
  • Fréquence : tous les 1 à 2 jours
  • Combinaison possible: KALTOSTAT + BETADINE ONGUENT + NACL => mélanger le tout + JELONET
Les INTERFACES [Tulle]: il s’agit d’un grillage en cellulose ou fibres synthétiques, enduit soit d’onguent gras, d’émulsion eau dans huile ou de silicone pour les interfaces neutres et d’un produit désinfectant, cicatrisant ou d’antibiotique pour les interfaces actives.

  • Evite que le pansement secondaire colle sur le fond de la plaie
  • Produit plutôt peu cher et donc à préférer pour des pansements à refaire tous les jours
  • Prévient la surinfection et sèche la plaie (par exemple : Betadine tulle)
  • Favorise l’épithélialisation (par exemple : Ialugen tulle)
  • Plaies superficielles, modérément à fortement exsudatives de toute origine
  • Greffe de peau
  • Plaie chirurgicale
  • Plaies profonde, sous-miné et fistule
  • Plaie hémorragique
  • Ne pas utiliser sous un système de VAC (à l’exception du Mepitel One®)
  • Peut coller sur le fond d’une plaie trop sèche
  • Allergie

Utilisation des interfaces

  • Nettoyer la plaie selon protocole
  • Appliquer l’interface en couche simple directement sur la plaie
  • Attention, les interfaces hydrophobes (enduites de paraffine) poser en plusieurs couches, favorisent la macération)
  • Couvrir de compresses non tissées, compresses absorbantes ou compresses Dakin
  • Fixer par Micropore, Bande de gaze élastique ou Tubifast selon la localisation de la plaie
Les HYDROFIBRES [AQUACEL]

  • Très grande et rapide capacité d’absorption
  • Forme un gel transparent au contact du liquide
  • L’absorption verticale permet de protéger les berges de la plaie de la macération
  • Maintient un milieu humide dans la plaie
  • Se retire sans douleur et ne se délite pas dans la plaie
  • Utilisable sous compression
  • L’exsudat est indispensable pour la formation de gel
  • Une plaie moins exsudative risque de dessécher
  • Un pansement secondaire est requis
  • Plaie modérément à très exsudative aigüe ou chronique
  • Brûlure 2ème degré
  • Site de prise de greffe
  • Pour sécher des pourtours macérés
  • Allergie aux composants
  • Plaie sèche

Utilisation des HYDROFIBRES:

  • Nettoyer la plaie selon protocole
  • Rincer la plaie avec NaCl 0.9%
  • Sécher les bords de la plaie
  • Appliquer directement sur la plaie et laisser déborder de 1 à 2 cm sur les berges
  • Couvrir avec un pansement secondaire selon la quantité d’exsudat (Mousse hydrocellulaire, Hydrocolloïde,compresse non tissée ou compresse absorbante)
Les MOUSSES: [Mepilex – Tielle – Biatain]

  • Capable d’absorber 20 à 30 fois son poids
  • Maintient la plaie humide
  • Garde une température stable
  • Permet l’échange gazeux et l’évaporation de vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur
  • N’adhère pas sur le fond de la plaie et ne s’effiloche pas
  • A des capacités de rembourrage
  • Certaines mousses peuvent être utilisées sous compression
  • Quand la mousse est saturée d’exsudat, elle peut favoriser une macération des bords de la plaie
  • N’apporte pas d’humidité, un exsudat suffisant est nécessaire pour maintenir la plaie humide
  • Un exsudat épais peut boucher les pores de certaines mousses et n’est alors pas suffisamment absorbé.
  • Plaies sèches et nécrotiques
  • Les mousses à bord adhésif ne doivent pas être utilisées sur les plaies surinfectées
  • Certains bords adhésifs provoquent une folliculite
  • Pansement plutôt cher

Utilisation des mousses polyuréthane:

  • Nettoyer la plaie selon protocole
  • Attention, ne pas utiliser de l’eau oxygénée ou du Dakin !
  • Appliquer sur la plaie en débordant de 2 à 3 cm
  • Pour les plaies profondes, remplir la cavité avec la mousse spéciale Cavity puis utiliser une mousse adhésive ou non par-dessus
  • Un pansement secondaire n’est pas requis pour les pansements à bord adhésif
  • Se combine avec Alginate, Hydrogel et Hydrofibre
Les HYDROCOLLOIDES [Tulle]: [COMFEEL® VARIHESIVE® HYDROCOL]

  • Étanche aux bactéries, aux souillures et aux liquides
  • Adhère sur la peau saine seulement
  • Occlusif à semi-occlusif
  • Favorise le débridement autolytique en fondant dans la plaie
  • Stimule la granulation
  • Maintient un milieu humide
  • Ne demande pas de pansement secondaire
  • Utilisable dans toutes les phases de la cicatrisation
  • Sur les plaies qui supportent une semi-occlusion !
  • Plaie peu à moyennement exsudative
  • La forme épaisse permet de ramollir et détacher les dépôts fibrino-nécrotiques dans la plaie
  • La forme extrafine est utilisée aussi pour protéger les bords des plaies sous le dispositif TPN
  • Plaie surinfectée
  • Sur des muscles, tendons ou os apparents,
  • Plaie profonde et sous-minée
  • Plaie d’origine ischémique
  • Plaie à bordure fragilisée
  • Plaie très exsudative

Utilisation des interfaces

  • Nettoyer la plaie selon protocole
  • Bien sécher les bords de la plaie et ne pas appliquer de crème
  • Appliquer la plaque sur la plaie en laissant déborder de 3cm sur les bords
  • Poser les mains chaudes un moment sur la plaque pour favoriser l’adhésion
  • Peut être fixée en plus avec du micropore surtout pour les formes non biseautées
  • Peut être utilisée sur Hydrogel, Alginate ou Hydrofibre

Télécharger le Guide: « Triangle de l’évaluation des plaies »