Les articulations

Les articulations sont les points de contact de deux ou plusieurs os. Elle confèrent au squelette une certaine mobilité et relient les os entre eux, tout en jouant parfois un rôle de protection, comme dans le crâne et la cage thoracique.
Les articulations sont classées selon leur structure et leur fonction. La classification structurale est fondée sur les matériaux qui unissent les os et sur la présence ou l’absence d’une cavité articulaire. On parle alors d’articulations fibreuses, cartilagineuses et synoviales. La classification fonctionnelle prend en compte le degré de mouvement permis par l’articulation et comprend ainsi:

  • Les articulations immobiles ou SYNARTRHOSES
  • Les articulations semi-mobiles ou AMPHIARTRHOSES
  • Les articulations mobiles ou DIARTRHOSES

En règle générale les articulations fibreuses sont immobiles et les articulations synoviales sont totalement mobiles.

Classe et caractéristiques structuralesTypesMobilité
FIBREUSE: extrémités ou parties d'os réunies par des fibres collagènes- Suture (fibres courtes)
- Syndesmose (fibres plus longues)
- Gomphose (desmodonte)
- Schyndilèse (crête osseuse s’articulant avec une rainure)
- Immobile
- Légèrement mobile ou immobile
- Immobile
CARTILAGINEUSE: extrémités ou parties d'os réunies par du cartilage- Synchondrose (cartilage hyalin)
- Symphyse (cartilage fibreux)
- Immobile
- Légèrement mobile
SYNOVIALE: extrémités ou partie d'os recouvertes de cartilage articulaire et abritée dans une capsule articulaire tapisée d'une membrane synoviale- Plane
- Trochléenne
- Trochoïde
- Condylaire
- En selle
- Sphéroïde
Entièrement mobile; mouvement permis selon la forme de l'articulation
Dans les articulations fibreuses, les os sont reliés par du tissu conjonctif dense et on ne trouve ni cavité articulaire ni cartilage.

  • Les sutures: articulations où le tissu fibreux qui unissait initialement l’os s’ossifie progressivement et forme une suture qui est plane, écailleuse ou dentelée. Les articulations entre les os du crâne et entre les os du crâne et certains os de la face sont des sutures.
  • Les syndesmoses: articulations où les surfaces osseuses sont éloignées l’une de l’autre et sont unies par du tissu conjonctif. La membrane interosseuse tendue entre les deux os de l’avant-bras et les ligaments jaunes tendus entre les lames des vertèbres sont des syndesmoses.
  • La gomphose est une articulation fibreuse particulière unissant une dent à un alvéole dentaire par du tissu fibreux, le périodonte d’insertion
  • La schyndilèse: crête osseuse s’articulant avec une rainure, comme par exemple le vomer et l’os sphénoïdal

Dans les articulations cartilagineuses, les os sont unis par du… cartilage et sont dépourvues de cavité articulaire.

  • Les synchondroses sont des articulations temporaires, comme l’articulation sphénooccipitale au niveau de la base du crâne. Elles disparaissent lorsque le cartilage hyalin qui les constitue s’ossifie pour former une synostose. Au niveau des os longs, la synchondrose entre la tête et la diaphyse constitue le cartilage de conjugaison qui dirige la croissance en longueur des os longs.
  • Les symphyses ou amphiarthroses sont des surfaces osseuses unies par du fibrocartilage renforcé par des ligaments périphériques. Il n’y a pas de cavité articulaire ou celle-ci est réduite à une simple ébauche. La mobilité de ces articulations est réduite. Les articulations entre les corps vertébraux et la symphyse pubienne sont des symphyses.

Dans les articulations synoviales, les os s’unissent par l’intermédiaire d’une cavité remplie de synovie. Cette disposition offre une grande liberté de mouvement, si bien que toutes les articulations synoviales sont très mobiles. Elles possèdent six caractéristiques, à savoir:

  • Un cartilage articulaire: les surfaces des os qui s’articulent sont recouvertes d’un cartilage articulaire (hyalin) lisse et luisant, composé de fibres collagènes d’un type particulier. Ces minces coussinets (d’au plus 1 mm) mais spongieux absorbent la compression que subit l’articulation et préviennent donc l’écrasement des extrémités osseuses.
  • Une cavité articulaire: il s’agit d’un espace virtuel contenant une petite quantité de liquide.
  • Une capsule articulaire:entoure la cavité articulaire et comprend deux types de tissu. La couche externe est composée d’une membrane fibreuse résistante, formée de tissu conjonctif dense irrégulier et fixée au périoste des os adjacents. Elle renforce l’articulation et empêche les os de se séparer lorsqu’ils sont soumis à une traction. La deuxième membrane dite synoviale constituée de tissu conjonctif lâche, tapisse l’intérieur de la membrane fibreuse en formant parfois des culs-de-sac, ou plis synoviaux.
  • synovie: liquide lubrifiant qui occupe l’espace libre à l’intérieur de la capsule articulaire. Ce liquide provient principalement du sang qui circule dans les capillaires de la membrane synoviale. L’acide hyaluronique et les glycoprotéines que renferma la synovie lui confèrent une consistance visqueuse semblable au jaune d’oeuf. Le mouvement d’une articulation provoque le réchauffement de la synovie et une diminution de sa viscosité.
  • Des ligaments: les articulations synoviales sont renforcées par un certain nombre de ligaments ressemblant à des bandes. Il s’agit pour la plupart de ligaments capsulaires ou intrinsèques, c’est à dire qu’ils constituent un épaississement de la membrane fibreuse. On trouve également des ligaments extracapsulaires et intracapsulaires
  • Des nerfs et vaisseaux sanguins: certaines de ces neurofibres détectent la douleur mais la plupart règlent indirectement la position des articulations et l’étirement, ce qui contribue au maintien du tonus musculaire. La membrane synoviale est richement vascularisée et les lits capillaires étendus ainsi constitués élaborent un filtrat sanguin qui est à la base de la synovie.

Certaines articulations synoviales possèdent d’autres caractéristiques structurales comme les articulations du genou et de la hanche qui comportent en plus des coussinets adipeux amortisseurs entre la membrane fibreuse et la membrane synoviale de l’os. D’autres articulations présentent des disques ou coins de cartilage fibreux (les disques articulaires ou ménisques) entre les surfaces articulaires. Les bourses et les gaines des tendons sont souvent associées aux articulations synoviales. Ce sont essentiellement des pochettes de lubrifiant que l’on peut comparer à des roulements à billes; elles jouent en effet un rôle de prévention en réduisant la friction entre les articulations et les structures adjacentes au cours des mouvements.



Mouvements permis par les articulations synoviales

Source: Anatomie et physiologie humaines – Elaine N.Marieb – Katja Hoehn –
ISBN: 978-2-7613-3747-2